Festival VivaCité 2009

Vendredi 17 juillet

19h30 > La Fleur au Fusil > Cie Qualité Street (théâtre de rue musical)

Engoncés dans les codes stricts de la mentalité militaire, un adjudant et son subalterne se livrent à l’exercice périlleux du récital en public. Un spectacle burlesque aux rebondissements cadencés, rythmé par des personnages follement tiraillés entre codes de conduite et candeur poétique. 

 

21h30 > Les Routes de l’Exil > Cie Apsaras (théâtre, musique et conte)

Kader le musicien muet et Sikim le conteur – qui, contraints de fuir clandestinement leur pays, arrivent en France. Réfugiés politiques, ils n’ont pour bagage qu’un sac et un caddie qui contiennent leurs instruments de musiques, leurs marionnettes, et leurs histoires. 

23h > Le Pilier de bar > Pascal Tourain (one man show décalé)

Il est rentré pour la première fois dans un café à l’âge de sept ans et n’en est jamais vraiment sorti ! Du diabolo grenadine, il est passé au côtes du Rhône … Ce soir, il vous raconte sa vie en long, en large et en bouteille(s). 

Samedi 18 juillet

18h30 > Se Cayo > Cie Les Yeux Fermés (duo de jonglerie de rue, pour les petits et les grands)

Flako, voyageur extraverti aime raconter ses péripéties d’Outre-atlantique du Sud et lancer, à lui comme à son acolyte, des défis jonglistiques. Waba, timide poète tente de s’émanciper derrière les trajectoires colorées de ses balles et rêve d’un petit morceau de célébrité.

19h30 > atelier VivaCité (théâtre)

10 jours de travail avec la Cie l’Aurore pour une création sur mesure.

21h30 > Les Étriqués > Cie l’Aurore (théâtre visuel dans une remorque de marché)

Une drôle d’exhibition foraine où l’on découvre le quotidien étriqués de 3 personnages vivant dans l’espace confiné d’une petite remorque de marché, sous la houlette de la Montreuse, qui les balade de place en place pour les exposer au monde…

22h30 > Faburden (bal trad’)

Faburden propose un trait d’union entre musiques traditionnelles et musiques actuelles. Leur répertoire s’articule autour de morceaux anciens et de compositions récentes, le tout arrangé de façon très homogène, ce qui confère à ce groupe une identité toute particulière.